jadhere.jpgjedonne.jpg

ACTUALITES
Association APAISER
Syringomyélie & Chiari
 ↑  
Bibliothèque

Une question de vie ou de mort.

Saviez-vous que l'espérance de vie a augmentée de 25% dans notre XXème siècle, ce qui fait un trimestre de vie supplémentaire par année vécue...

Également, qu'entre 1950 et 2025 les plus de 80 ans auront décuplé !

Parallèlement à ce phénomène, notre société n'a qu'un mot à la bouche - La jeunesse ! La santé ! La beauté ! La forme ! - Comme si de l'instant de notre naissance jusqu'à l'ultime seconde de vie, nous devions fonctionner à 100% et à 100 à l'heure... Arrêtons de faire l'autruche et de nous coller la tête sous les draps.

La réalité est parfois autre... Un exemple : ma vie... J'ai 53 ans et suis atteint d'une malformation congénitale. A ma puberté, une subite évolution m'a sérieusement invalidé. Malgré cela, j'ai pu gagner ma vie. A 17 ans je passais un CAP d'électronicien, métier passionnant que j'ai exercé pendant de nombreuses années. Il y a 4 ans, j'ai subi une nouvelle aggravation, une paralysie presque totale... Ce palier a induit une nouveauté, LA DOULEUR. J'ai assez de lucidité pour comprendre que ces douleurs seront à vie. Pour me soulager la médecine ne peut me proposer que des antalgiques... Définition du mot antalgique : qui calme la douleur. Le corps médical m'a fait comprendre qu'il faudra vivre avec... Vous vous demandez, peut-être, où je veux en venir à travers l'exposé succinct de ma vie... Voilà ! Je fais partie d'un mouvement qui a pour nom ADMD (Association pour le Droit à Mourir dans la dignité)... Vous vous dites : cet homme désire-t-il mourir ? Je vous répondrai : la plupart de mes journées sont des cauchemars...

Je voudrais attirer votre attention sur le fait suivant : nous vivons une époque où les gens désirent, de plus en plus, être maître de leur vie, se prendre en main eux-mêmes. J'ai, pour avoir occupé récemment pendant plus d'un an un lit en centre hospitalier, croisé le destin de bien des gens en grande détresse physique et morale...

À travers des conférences et des colloques sur l'euthanasie, sont en présence deux tendances, les partisans de la mort douce et les autres qui, pour des raisons d'éthiques, religieuse, ou autres, sont réticents à toute évolution. J'en arrive à la question que je me pose, que je vous pose, base de cet article... Quel est le nombre de personnes, parmi ceux qui sont contre, qui ont vraiment, longtemps et grandement souffert ? Comme aurait dit Coluche : en voilà une bonne question ! J'ai conscience de l'existence d'une barrière entre, d'une part, les souffrants qui par un langage, une perception, un fond commun de vécu, se comprennent, et en face, la masse des soignants. Ce sont deux mondes différents... Et entre eux, souvent perdus, se place le conjoint, la parenté, les amis. On va me rétorquer que la prise en charge de la douleur par les équipes hospitalières est devenue une préoccupation... Il reste bien du chemin à parcourir pour comprendre la douleur des gens, tant physique que morale et que soit gommé une certaine hypocrisie. Les médias nous exhibent des mamies et des papis, l'haleine fraîche et l'œil pétillant, s'adonnant au trial et autre jogging... Alors que derrière bien des rideaux...

Actuellement, le problème est politique. Une proposition de loi est sur le bureau du sénat. Mesdames et Messieurs les législateurs, soyez forts et lucides pour ceux qui sont au bout, permettez-leur de partir dignement et en paix, également, pour ceux qui souffrent sans espoir... Un récent sondage SOFRES "Les français et la mort volontaire" indique que 84 % de nos compatriotes y sont favorables.

A ceux qui sont contre, je leur dis : qu'ils aillent donc donner la main aux hommes, aux femmes qui n'en peuvent plus de douleurs, de déchéance ! Qu'ils se mettent dans leur peau, avec à l'esprit l'idée d'irréversibilité d'un état... Les journées seront longues et les nuits interminables...


Connexion

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
NKtXBH
Recopier le code :


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 1518 membres
Connectés :
membresFPierric
Recherche
Recherche
Nos partenaires

Logo HelloAsso
Logo NeuroSphinx
Logo Centre de Référence
Logo CRESSC

© Copyright Association APAISER 2006/2015 ©

Protection des données personnelles
Conformément à la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent.
Vous pouvez exercer ce droit en modifiant ou supprimant vos données dans votre compte ou en envoyant un message descriptif depuis l'icône prévu à cet effet dans la boîte Webmestre-Infos de ce site.