jadhere.jpgjedonne.jpg

ACTUALITES
Association APAISER
Syringomyélie & Chiari
 ↑  
Bibliothèque

GLOSSAIRE


Définitions médicales trouvées dans le Larousse Médical et le Garnier Delamare.

Recueillis par Carole Bastien

 
A

Adhérence : union congénitale ou cicatricielle de deux surfaces contiguës et normalement indépendantes

Alzheimer (maladie d’) : affection neurologique chronique, d’évolution progressive, caractérisée par une altération intellectuelle irréversible aboutissant à un état démentiel.

Arachnoïde : une des trois méninges, située entre la pie-mère et la dure-mère.

Arachnoïdite : Inflammation subaiguë ou chronique de l'arachnoïde avec formation d'adhérences limitant souvent des kystes où s'accumule le liquide céphalorachidien.


B

Babinski (signe de) : anomalie d’un réflexe cutané du pied, traduisant une lésion du système nerveux. Sert à dépister une lésion du système nerveux central (moelle épinière et encéphale).

Le signe de Babinski apparaît quand on frotte le bord externe de la plante du pied, du talon vers les orteils, avec une pointe émoussée : le gros orteil subit une extension vers le haut, lente et complète, les autres orteils s’étendent parfois en éventail. C’est l’inverse du réflexe normal, au cours duquel le gros orteil doit se mettre en flexion, vers le bas, et la voûte plantaire se creuser.


C

Casuistique : La casuistique est l'observation, l'analyse et l'interprétation d'un cas clinique

Cavum : De façon générale, ce terme est attribué à certaines cavités de l'organisme.
Plus spécifiquement, le cavum désigne le rhinopharynx c'est-à-dire la partie du pharynx située derrière les fosses nasales

Céphalée : toute douleur de la tête, quelle que soit sa cause.

Côlonoscopie : côloscopie : examen qui permet d’explorer tout ou partie de la muqueuse du côlon et, dans certains cas, la dernière anse de l’intestin grêle.

Coxarthrose : rhumatisme chronique non inflammatoire de la hanche

Craniosténose : soudure prématurée d'un ou plusieurs sutures crâniennes provocant un arrêt du développement et des déformations variés

Cyphose : déformation de la colonne vertébrale, anormalement convexe en arrière. La courbure du rachis dorsal, normalement convexe en arrière est excessive dans la cyphose, qui affecte habituellement la colonne dorsale entre les 2 omoplates, arrondissant le dos et projetant le cou en avant.


D

Deltoïdes : muscle de la face externe de l’épaule.

Dissection : opération qui consiste à séparer différents organes.

Doppler : examen utilisant les ultrasons pour mesurer la vitesse de la circulation sanguine. Il est aussi prescrit en neurologie pour les affections du cerveau.

Drainage : traitement des collections liquides qui consiste à favoriser leur écoulement continu par un tube (drain).

Dure-mère : la plus externe des trois méninges, fibreuse et très résistante.


E

E.E.G. : électroencéphalographie : examen qui permet l’enregistrement de l’activité électrique spontanée des neurones du cortex cérébral. Le tracé obtenu est appelé électroencéphalogramme.

Électrophysiologie : étude des courants électriques émis par l'organisme.

Embryologie : étude de l'embryon et de ses organes.

Ependyme : membrane tapissant la surface du canal central de la moelle épinière, appelé canal de l’épendyme, et les ventricules cérébraux. Le canal de l’épendyme permet l’écoulement du liquide céphalorachidien.

Ergothérapie : thérapie qui utilise l’activité pour la réadaptation des handicapés physiques et mentaux. Elle est indiquée dans tous les domaines de la rééducation et de la réadaptation sociale et professionnelle. Son but est de rendre aux malades leur indépendance soit en leur permettant de s’adapter à leur déficit, soit en participant à l’amélioration de leur état.

Escarre : destruction localisée de la peau survenant chez les malades alités. Ils apparaissent parfois après quelques heures d’immobilisation, surtout si les personnes ont perdu leur mobilité naturelle (coma, paralysie) ou si elles sont en mauvais état général. Dues à une compression prolongée s’exerçant sur une région en saillie, elles touchent surtout les zones d’appui : talons, fesses, région du sacrum, parfois coudes, omoplates ou partie postérieure du crâne.

Étiologie : étude des causes des maladies.

Etrier de Crushfield :


F

Foramen : Orifices situés à droite et à gauche de la colonne vertébrale. Le trou de conjugaison est délimité par les pédicules de chaque vertèbre qui présentent une incisure sur leur bord supérieur et inférieur. Le trou de conjugaison est donc compris entre 2 vertèbres adjacentes (posées l'une sur l'autre). C'est à travers le trou de conjugaison que sortent les nerfs rachidiens (nerfs spinaux) qui émergent du canal vertébral en provenance de la moelle épinière.

Fosse postérieure osseuse : cavité dans laquelle se trouve le cervelet, les amygdales cérébelleuses.


G

Grande citerne : région élargie des espaces sous-arachnoïdiens contenant du liquide céphalorachidien.


H

Hémiplégie : paralysie affectant la moitié (gauche ou droite) du corps.

Hypocondrie : préoccupation excessive de sa propre santé, avec crainte obsédante d’être malade.


I

Intrarachidien : qui est ou se fait dans l'intérieur du canal vertébral.


K

Kyste : production pathologique formé par une cavité ne communiquant pas avec l'extérieur, contenant une substance liquide, molle ou rarement solide et dont la paroi n'a pas de rapport vasculaire avec le contenu.


L

Laminectomie : ablation chirurgicale d’une partie d’une lame vertébrale. Une vertèbre a deux lames qui se rejoignent pour constituer l’arc vertébral, région postérieure de la vertèbre, arrondie en demi-cercle, qui ferme en arrière le canal rachidien, dans lequel se trouve la moelle épinière.

Une laminectomie est indiquée quand le canal rachidien est trop étroit. Enlever une partie d’une ou de plusieurs lames redonne un calibre satisfaisant au canal rachidien.

Lombosta : corset porté sur la région lombosacrée, destiné à en limiter la mobilité. Le lombosta est un corset moulé, en plâtre ou en résine, destiné à assurer une immobilisation rigoureuse de la région lombosacrée.

Lordose : courbure physiologique de la colonne vertébrale se creusant vers l’avant. Chez chaque sujet, il existe normalement deux lordoses modérées : la lordose cervicale, située au cou, et la lordose lombaire, ou "creux des reins ", située dans la région lombaire ; cette dernière est plus importante chez la femme que chez l’homme. Ces deux lordoses sont compensées par une courbure normale inverse (cyphose) du rachis dorsal.

Lyme (maladie de) : maladie infectieuse articulaire, neurologique et cardiaque, dont l’agent est une bactérie de la famille des spirochètes, Borrelia burgdoferi. Syn. Borréliose.

Cette maladie est transmise à l’homme par une piqûre de tique. Plusieurs mammifères, dont les daims, constituent les réservoirs de la bactérie. La maladie de Lyme sévit en Europe, en Amérique et en Australie.


M

Magendie (trou de) : il est à hauteur de la jonction du crâne et première vertèbre. A l’arrière du trou se trouve "la grande citerne ". Il est sur la membrane épendyme. Il peut être imperforé, d’où l’apparition du Chiari.

Maladie de Charcot-Marie : affection du système nerveux central au cours de laquelle des lésions des cellules nerveuses provoquent progressivement des paralysies.

Marsupialisation : technique chirurgicale de drainage d’un abcès, que l’on ouvre vers l’extérieur.

Médullaire : relatif à la moelle épinière. En neurologie, une atteinte médullaire est une lésion qui touche la moelle épinière. Une paraplégie par compression de la moelle épinière est un exemple d’atteinte médullaire. => Extramédullaire = hors de la moelle.

Moelle spinale : portion du système nerveux central situé dans le canal vertébral.

Morbidité : somme des maladies qui ont frappé un individu ou un groupe d'individus dans un temps donné.

Myélographie : radiographie de la moelle épinière, des racines des nerfs et des méninges.

Elle est utilisée, entre autre, en urgence, quand on suspecte une compression de la moelle, par exemple par une tumeur, ou quand la douleur provenant d’une racine nerveuse (sciatique, par exemple) est invalidante et rebelle au traitement médical.

La myélographie impose une hospitalisation d’environ 48 heures. Cet examen se déroule sans anesthésie. Il nécessite l’emploi d’un produit de contraste (substance opaque aux rayons X). Le produit diffuse dans le liquide céphalorachidien qui entoure la moelle et la naissance des nerfs et permet de visualiser la cavité liquidienne (ou son obstruction) et d’obtenir un moulage des tissus.


N

Nécrose : arrêt pathologique et définitif des processus vitaux dans un groupe cellulaire, au milieu des autres éléments restés vivants.

Neuropathologie : partie de la pathologie qui traite des maladies du système nerveux.


P

Paraplégie : paralysie des deux membres inférieurs. Une paraplégie est due à une lésion des cellules motrices du système nerveux, de localisation soit centrale (lésion en profondeur de la moelle épinière), soit périphérique (lésion dans la zone d’émergence des fibres nerveuses de la moelle ou des nerfs).

Elle s’associe dans un certain nombre de cas à des troubles sphinctériens (incontinence ou rétention urinaire, par exemple).

Pathogène : qui détermine une maladie.

Pathologie : science qui a pour objet l'étude des maladies.

Péritoine : membrane séreuse tapissant les parois de l’abdomen (péritoine pariétal) et la surface des viscères digestifs qu’il contient (péritoine viscéral).

Phlébite : inflammation d'une veine

Physiopathologie : étude du fonctionnement de l'organisme ou d'un organe lorsqu'il est troublé par la maladie.

Pie-mère : méninge interne, qui enveloppe immédiatement les centres nerveux.

Potentiels évoqués : méthode d’étude de l’activité électrique des voies nerveuses de l’audition, de la vision et de la sensibilité corporelle.

Psychosomatique : maladie caractérisée par la transformation (dite conversion) d’un trouble psychologique en un trouble somatique (organique).


R

Rachis : Le rachis, qui est l’autre nom de la colonne vertébrale, est une structure osseuse constituée de 33 vertèbres superposées les unes sur les autres. Le rachis commence à la base du crâne et s’étend jusqu’au bassin. Son rôle est de protéger la moelle épinière qui se trouve à l’intérieur, et de soutenir la tête ainsi que le tronc.

Rhomboïde : se dit d’un muscle large et mince de la région dorsale, en forme de losange.


S

Scoliose : incurvation latérale pathologique de la colonne vertébrale (rachis).

Une scoliose peut être permanente ou non, c’est-à-dire présente ou non dans toutes les positions du rachis. Lorsqu’elle affecte le rachis dorsal, elle entraîne parfois des déformations (gibbosités) importantes.

Spasticité : hypertonie musculaire : exagération permanente du tonus musculaire (degré de résistance d’un muscle strié au repos) d’origine neurologique.

L’hypertonie est due à une lésion du système nerveux central, dont la cause peut être diverse.

Staphylocoque : est un genre bactérien regroupant différentes espèces qui vivent normalement dans la nature et sur la peau. La variété appelée staphylocoque doré peut être responsable de diverses infections : furoncle, panaris, abcès du poumon, septicémie.

sténose canalaire : rétrécissement du canal

Sympathectomie : résection plus ou moins étendue d'un nerf au niveau des régions cervicales dorsales ou lombaires

Symptomatologie : étude des symptômes des maladies.

Syringomyélie : affection de la moelle épinière caractérisée anatomiquement par l'existence, dans la moelle cervicale le plus souvent, d'une cavité plus ou moins étendue, voisine du canal de l'épendyme et qui semble due à un trouble du développement médullaire; cliniquement par l'association d'une paraplégie spasmodique; atrophie musculaires, abolition de la sensibilité à la douleur et à la température avec conservation de la sensibilité tactile, troubles trophiques.

Système neurovégétatif : encore appelé système nerveux autonome, il est complémentaire du système nerveux somatique et régule notamment la respiration, la digestion, les excrétions, la circulation (battements cardiaques, pression artérielle). Ses cellules dépendent de centres régulateurs situés dans la moelle épinière, le tronc cérébral et le cerveau, lesquels reçoivent les informations par les voies sensorielles provenant de chaque organe.


T

Tétraplégie : paralysie touchant simultanément les quatre membres. Syn. Quadriplégie.

Tiges de Harrington :

Troubles trophiques : centre nerveux et nerf qui règle la nutrition et dont les lésions entraînent les dits troubles.

Trou occipital : trou sous le crâne par où sort le bulbe rachidien. Charnière occipito-vertébrale.


V

Ventricules cérébraux : Cavités situées dans l'encéphale, les ventricules latéraux dans chaque hémisphère cérébral, le IIIème ventricule dans le diencéphale et le IVème entre le tronc cérébral et le cervelet.


W

Western-Blot (réaction de) : technique permettant de rechercher dans le sérum sanguin des protéines antigéniques – particulièrement des protéines virales – ou des anticorps dirigés contre ces protéines.

La réaction de Western-Blot est à présent très utilisée pour confirmer ou infirmer le résultat, parfois faussement positif, du test ELISA (test de recherche d’anticorps spécifique) du V.I.H., virus du sida.


Connexion

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
pHGBax
Recopier le code :


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 1507 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Recherche
Recherche
Nos partenaires

Logo HelloAsso
Logo NeuroSphinx
Logo Centre de Référence
Logo CRESSC

© Copyright Association APAISER 2006/2015 ©

Protection des données personnelles
Conformément à la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent.
Vous pouvez exercer ce droit en modifiant ou supprimant vos données dans votre compte ou en envoyant un message descriptif depuis l'icône prévu à cet effet dans la boîte Webmestre-Infos de ce site.