jadhere.jpgjedonne.jpg

ACTUALITES
Association APAISER
 ↑  
Syringomyélie & Chiari
Bibliothèque
 ↑  
Nouveautés du site
(depuis 10 jours)
Articles

LUTTER CONTRE LES SUEURS

 

Parmi les conséquences des lésions médullaires, il en est une dont on ne parle que très peu : la transpiration excessive. 5% des personnes para ou tétraplégiques en seraient atteintes. Une gêne physique, source de complexes, dont l'amélioration dépend de l'identification des facteurs déclenchants.

Enquête.
"Depuis mon accident de voiture, il y a 16 ans, je transpire de toute la partie supérieure du corps, d'où je suis encore sensible", confie Frédéric, 40 ans, tétraplégique. "Le problème se pose surtout la nuit. Pour dormir je m'entoure de serviettes que je retrouve trempées au matin".

Cette hypersudation, froide et inodore, nécessite des changes fréquents et augmente les risques de problèmes cutanés. Mais surtout, la gêne qu'elle occasionne altère les relations professionnelles et affectives, et dépasse, dans certains cas, l'embarras lié aux problèmes urinaires ou sexuels.

La transpiration sert à maintenir constante la température du corps. Elle est déclenchée par le système nerveux sympathique dès qu'un phénomène anormal excite ou déséquilibre son fonctionnement. Pour à peu près 5% des blessés médullaires, la transpiration excessive, ou hypersudation, révèle un dysfonctionnement de ce système nerveux.

Le phénomène peut être isolé, ou se révéler lors des poussées d'hyper-réflexie autonome (HRA), qui s'accompagnant de montées de tension, maux de tête et rougeurs. Chez la plupart des tétraplégiques qui souffrent d'hypersudation, le phénomène apparaît sur la partie basse du corps (jambes et tronc), moins fréquemment sur la partie haute (visage et membres supérieurs).

"Dans la plupart des cas, ce qui déclenche l'hypersudation est une épine irritative, petite lésion organique ou fonctionnelle qui aiguillonne la moelle épinière", explique le docteur Jean-Luc Turlan, du centre Propara, spécialisé dans la paraplégie, à Montpellier.

"Un examen clinique très précautionneux permet de la trouver Une véritable enquête policière, dont le seul indice est la localisation de l'épine sous la lésion généralement".

La liste des épines irritatives n'est pas exhaustive appui inconfortable, mobilisation passive des membres inférieurs, mais aussi infection cutanée ou urinaire, hémorroïdes, escarre, ongle incarné, ossification péri-articulaire et fracture sous-lésionnelle.

"Tout ce qui me fait mal déclenche les suées : du simple bouton percé jusqu'aux suites d'une intervention chirurgicale, en passant par des problèmes intestinaux", témoigne Alain, tétraplégique depuis 22 ans.

Aujourd'hui, la technique de l'IRM (imagerie par résonance magnétique) permet de déceler des épines irritatives jusqu'alors insoupçonnées, telle une cavité syringomyélique, un kyste à l'intérieur de la moelle épinière, formé après l'accident. De manière plus générale, l'hypersudation est déclenchée par des problèmes de vessie, tels que son hyperactivité, un calcul, une infection ou des reflux vésicorénaux.

Il y a quelques mois, Frédéric et son médecin avaient enrayé le problème en soignant une plaie ouverte à la cheville qui, sans être infectée, ne s'était jamais cicatrisée. Pour la première fois depuis seize ans, les problèmes de Frédéric avaient cessé !

Cependant, l'accalmie fut de courte durée car les suées ont repris la nuit. "En effet, la nuit, le patient ne se rend pas aux toilettes et la vessie se contracte fortement sur un sphincter fermé, surtout au petit matin", explique le Docteur Turlan. Un examen complet de la vessie est donc envisagé, avec, en attendant, la solution d'aller uriner avant l'heure habituelle du lever.

De nombreux traitements ont été essayé avec plus ou moins de succès. Le mieux toléré est à base d'anti-cholinergique, régulateur du système végétatif, comme la Génatropine en gouttes, dont les effets secondaires sont la constipation et la faiblesse des contractions vésicales. L'Antalvic, qui améliorait la situation de certains patients, a été retiré du marché en 1996, ce "médicament orphelin" n'étant pas assez rentable. Quant à la solution de l'intervention chirurgicale, la sympathectomie (ablation des ganglions ou de filets nerveux du système sympathique), elle est aujourd'hui caduque "l'évolution récente du mode de prise en charge des problèmes provoquant l'hypersudation permet d'éliminer les médicaments ou la chirurgie", confirme le docteur Laffont de la clinique de rééducation Widal, à Garches (92).

"L'essentiel est de faire un bilan complet : passer en revue les problèmes urinaires, déceler une éventuelle anomalie au niveau de la moelle épinière ou une fracture des membres inférieurs. Ce bilan devra être effectué par des spécialistes de la tétraplégie, car, eux seuls connaissent les spécificités des lésions médullaires", conclut le médecin.

Carole Bourgeois
FAIRE FACE N°583 JANVIER 2001

En pratique
En attendant de trouver le facteur déclenchant, quelques astuces freinent l'hypersudation. Puisque la thermorégulation des blessées médullaires ne s'effectue pas dans la zone sous-lésionnelle, il s'agit de diminuer la température du corps sous la lésion : s'habiller cours, se vaporiser d'eau, utiliser un ventilateur, etc. Vous pouvez également tenter l'acupuncture, technique indolore qui, pour certaine personne, s'est avéré très concluante.

Quelques centres spécialisés dans les lésions médullaires.

Cliniques de rééducation Widal, Garches (92). Professeur Dizien et Docteur Laffont.
01-47-10-70-85
Centre Propara, Montpellier (34). Docteur Turlan.
04-67-04-68-36
Centre médical du Cap Pyerefite, Cerbère (66). Docteur Fattal.
04-68-88-74-02
Centre de rééducation fonctionnelle (CRF) de Kerpape, Ploemeur (56). Docteur Cormerays.
02-97-82-60-14
Hôpital Saint-Jacques, Nantes (44). Docteur Perrouin-Verbe.
02-40-84-61-77
CRF de Courbet (77). Docteur Lemoal.
01-64-42-19-00
CRF la Tour de Gassies, Bruges (33). Docteur Wiart.
05-56-16-31-91
CRF L'Agentière, L'Agentière (59). Docteur Bérard.
04-74-26-41-41

Connexion

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
yw5Zy
Recopier le code :


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 1483 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Recherche
Recherche
Nos partenaires

Logo HelloAsso
Logo NeuroSphinx
Logo Centre de Référence
Logo CRESSC

© Copyright Association APAISER 2006/2015 ©

Protection des données personnelles
Conformément à la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent.
Vous pouvez exercer ce droit en modifiant ou supprimant vos données dans votre compte ou en envoyant un message descriptif depuis l'icône prévu à cet effet dans la boîte Webmestre-Infos de ce site.