jadhere.jpgjedonne.jpg

ACTUALITES
Association APAISER
Syringomyélie & Chiari
Bibliothèque
 ↑  

La chirurgie robotisée


La jeune femme respire calmement. Elle est en train de subir une cœlioscopie digestive sous l’oeil attentif du Dr Thierry Pemiceni. Nous sommes à l’Institut mutualiste de Montsouris, à Paris, où depuis près de trois ans cette intervention est entièrement robotisée.

"Nous utilisons un robot d’origine américaine dont le bras articulé ressemble à celui de la navette spatiale! C’est ce bras qui tient l’appareil de cœlioscopie et l’introduit dans l’abdomen de la patiente. Les mouvements sont commandés à la voix", explique le Dr Perniceni.

Dans le silence, le chirurgien s’adresse au robot "A droite... En avant... Stop." A chaque ordre, le bras s’exécute et le chirurgien suit le geste sur un écran. La précision est de l’ordre du centimètre, mais peut atteindre le millimètre. "Grâce à ce robot, on n’est plus tributaire d’un assistant qui tremble ou se fatigue en portant l’appareil. Et l’on évite l’erreur humaine. L’image obtenue sur l’écran est donc très précise, et sans mouvements parasites", souligne le Dr

Un avantage parmi d’autres, car les robots facilitent décidément beaucoup les opérations.

Une répétition sur écran avant l’intervention.

Témoin, le cas de Jeannine. Sa hanche usée la faisait souffrir, il fallait la soulager par une prothèse. Son chirurgien s’est fait aider par Caspar, une merveille automatisée qui a d’abord mémorisé toutes les données. Ceci a permis de répéter l’opération sur écran d’un clic de souris, le chirurgien a visualisé la hanche de Jeannine en trois dimensions, ce qui lui a permis de choisir la prothèse la mieux adaptée et de trouver le meilleur positionnement. Caspar a enregistré la bonne position et a commencé à forer. La précision de ce robot est d’un cinquième de millimètre, soit mieux qu’un excellent chirurgien! Résultat la prothèse, parfaitement mise en place, ne bougera pas de sitôt. Et Jeannine a pu remarcher très rapidement.

Une précision au millième de millimètre près.

En neurochirurgie, les exigences vont plus loin encore. "Dans les opérations du cerveau, c’est une question de millième de millimètre. Tout tremblement, tout sursaut durant une intervention chirurgicale peut donc avoir de graves conséquences et détruire des structures essentielles". explique le docteur Volker Urban, de la clinique Horst Schmidt, à Wiesbaden (Allemagne). Ce jeune neurochirurgien a mis au point, avec Siemens, un extraordinaire robot qui p eut travailler au millième de millimètre près! L’appareil, nommé OP 2015, se déplace avec précision le long des fibres musculaires et des voies nerveuses, perce des tunnels minuscules dans les os du crâne. Quant aux cellules d’une tumeur cérébrale, ce robot les enlève sans toucher les vaisseaux sanguins ou les cellules saines voisines.

Une réduction des risques opératoires. L’Institut d’automatisation et de technique de production (ITA) de Stuttgart vient de mettre au point un fauteuil pour neurochirurgiens travaillant avec un robot. Imaginons que le robot pilote un endoscope. Le siège du médecin s’incline ou tourne selon le mouvement de l’endoscope, donnant au neurochirurgien une meilleure perception de la rapidité avec laquelle l’endoscope avance dans les couches sensibles du cerveau. Et ceci pour éviter une erreur fatale. Ceux qui craignent l’arrivée des robots ont donc tort. On ne verra pas les machines remplacer les chirurgiens et opérer à la chaîne. Pour le docteur Perniceni, la question ne se pose même pas. "On les utilise aujourd’hui pour minimiser les risques des opérations. Il en sera de même demain. Le fondement de toutes ces inventions, c’est la sécurité du patient", conclut-il.

Mr Jean-Luc Vidai.


Connexion

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
nXBTx
Recopier le code :


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 1472 membres
Connectés :
membresbenedicte11
Recherche
Recherche
Nos partenaires

Logo HelloAsso
Logo NeuroSphinx
Logo Centre de Référence
Logo CRESSC

© Copyright Association APAISER 2006/2015 ©

Protection des données personnelles
Conformément à la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent.
Vous pouvez exercer ce droit en modifiant ou supprimant vos données dans votre compte ou en envoyant un message descriptif depuis l'icône prévu à cet effet dans la boîte Webmestre-Infos de ce site.